De l’adoration du malin

En ce temps de fête républicaine, il est des fixations maléfiques qu’il faut exorciser (âmes sensibles s’abstenir).

Crève ô militarisme morbide de merde !

C

Photo prise à Arlon, signe de la réalité des « libérateurs » américains, du temps où ils étaient encore sympa (enfin plus ou moins)…

Spartakus

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.