Mois : août 2007

Ça m’ira, dis ?

Sous la bannière du roi Jacques je repose. Perdus sous une somnifère couette, le silence des corps s’impose. Serpents enlacés devant quelque film noir-blanc. Mains de Circé qui envoûtent l’Ulysse somnolant. Quelque corps à corps versifié sous la lune noire en fièvre. Tomates, poivrons, cœur haché, recette onctueuse à tes lèvres. Je pense trop, putain …

Ça m’ira, dis ? Lire la suite »

Il se peut…

Ah, mais il se peut que l’on n’ait rien à dire Je veux dire que cela arrive Et il se peut que l’on ne sache rien d’un être Et il se peut que l’on ne sache plus rien à propos de rien Et il se peut que l’on soit exactement exactement maladroit Antonin Artaud

Un Zéro

« On nous jugera tous, grands et petits, après notre paradis de délices, après le bonheur qui n’est pas tout, je veux dire qui n’est pas le Grand Tout, c’est-à-dire rien. On nous confondra, on nous fondra jusqu’à l’Un. Un Seul, le grand Un cosmique, qui fera bientôt place au Zéro infini de Dieu ». Antonin Artaud …

Un Zéro Lire la suite »