Pluie, Wikipédia, « bonjour ex-femme » et le travail d’une vie…

Un bon gros week-end pluvieux. Je pensais aller me balader dans la nature mais je ne suis pas prêt à jouer au canard !

Hier, gros plantage de l’hébergeur, pluie, froid, tout cela m’a permis de plancher sur quelques entrées dans Wikipédia. La culture et l’information gratuites sont mes chevaux de bataille, alors il était grand temps de mettre la main à Wikipédia. Bon, là je me suis mis à la Kabbale et à la Magie du Chaos, ma petite page perso de présentation… Pas grand chose en fait mais agir un peu c’est agir tout de même.

J’en ai profité également pour me remettre à l’écriture de billets pour EtoilesPerdues qui devrait bientôt bénéficier de son domaine propre. Cela fait longtemps que je n’ai pas écrit à mes enfants au travers de ce blog. Pas par manque de temps, mais plutôt par absence du besoin de communiquer sous cette forme. Lorsque je vois mes enfants et que je peux leur parler dans la « vraie vie », le médium du blog se fait moins utile. Quelques mots, quelques gestes valent mille mots ! Cela fait d’ailleurs trois semaines que je ne les ai pas vu et ils me manquent ces petits bouts d’Amour. O combien ils me manquent…

Et puis, il faut bien dire que depuis que mon ex-femme est venue avec ses gros sabots me pourrir ce plaisir et cette joie, le coeur n’y est plus trop non plus. Lorsque l’on sait que chaque mot écrit va se retrouver devant un juge, que mes propres mots seront pervertis afin d’être retournés contre moi, cela n’aide pas. Je sais que l’amour que je dépose dans le blog de mes enfants est pur et participe au besoin de communiquer avec eux d’une manière qui m’est interdite par mon ex-femme (pas de téléphone, 2 heures par semaine de visite, …). C’est comme les copies de ce blog « Les Délires de Spart » qu’elle a envoyé au juge et à mon avocate. Minable et futile action contre moi, encore… Il est certain que si l’on sort une phrase de son contexte il est facile de faire dire ce que l’on veut à ce blog : je suis fou, drogué, pervers, dangereusement sectaire, … Ce serait bien sûr oublier que ce blog est une formulation pseudo-artistique de ma vie, que j’y applique le style littéraire de la « bio-fiction »… Allez expliquer cela à quelqu’un qui vous en veut suffisamment pour chercher le moindre détail afin de vous nuire. Ce qui m’est incompréhensible c’est qu »elle ne m’oublie pas. Je n’ai plus rien à faire dans sa vie, ni elle dans la mienne, alors pourquoi ne pas me foutre la paix et accepter que nos enfants sont nos enfants et non des objets ou des armes dans un combat qui n’existe que dans sa tête à elle ? C’est sans doute trop demander. Alors, madame mon ex-femme, sauvegardez bien ces pages et envoyez-les aux juges, avocats, policiers, et toutes autres personnes que vous voudrez. Cela me chaud très peu.

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :