Quand la Mort…

… vous saisit & vous sourit, comment résister à ses bras soie & pierre ponce ?

 Quand la Mort te regarde dans ton sommeil serein de bébé rêveur, Comment lui dire non, comment la repousser ? Ô délicieuse aimée, Noire ombre d'un futur au passé simple, Ton sourire est un sexe terrible Un sexe avide de me prendre Dans un étau-linceul Brise ma dernière idole... La VIE

Voici un testament fol à vous les vivants qui me sourirez dans ma tombe.

 "Pour les morts : qu'on les enterre nus, tels qu'ils étaient dans leur âge et dans leur sexe. Sans objet, même sacré. ... Qu'un chant sans paroles et bouche close les accompagne, jusqu'à l'endroit choisi pour n'être plus parmi les hommes... Pour la beauté du geste et en mémoire de leurs amours, qu'on perce d'une épine de rose la place où le coeur des défunts recevait tant et tant de coups de lances". Werner Lambersy
Ô vous les passants en ma vie, Souvenez-vous du fol épris d'amours et de vin, Du fol dansant sous le ciel étoilé Oubliez les orages et les pluies de l'âmes Oubliez les passions de traverse Oubliez la chair et les os Oubliez les mots et les haines Ô vous les passants en ma vie Souvenez-vous de l'Amour Des yeux étoilés dans la tourmante Des erreurs et des faux-pas faites un deuil Que tout ce qui m'était matière soit détruit Que restent seuls les souvenirs Pour mes enfants, une poignée de sable Pour mes Amours, un morceaux de ma chair Pour mes Amis, une page blanche Ô vous les passants en ma vie Combien de silences encore...
Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

4 commentaires

  1. Pour rassurer, je n’ai aucune envie de me suicider, je ne suis pas malade (enfin pas à ma connaissance). Donc, désolé d’avoir créé une telle frayeur (ou un faux plaisir).

    Spartakus FreeMann

  2. T’es un peu comme Bela toi en fait, non ?
    Ton ombre reste immobile quand tu te fais écraser hors champ !

    hmfffff
    pas d’autres comment TAIRE !
    T’embrasse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :