Sulamite-enfant à Toi l’Aube en Technicolor

4 ד

ΚΕΦΑΛΗΔ

PÊCHES

Doux et creux, comme tu triomphes du dur et plein !

Il meurt, il se donne ; à Toi le fruit !

Sois la Fiancée ; tu seras la Mère ultérieurement.

Idem avec toutes les impressions. Ne les laisse pas te vaincre ; laisse-les néanmoins se propager en toi. La dernière des impressions, atteignant à sa perfection, est Pan.

Reçois un millier d’amants ; tu ne porteras qu’Un Enfant.

Cet Enfant sera l’héritier du Destin le Père.

Tiré du Liber 333 d’Aleister Crowley traduit par en français P. Pissier

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

2 commentaires

  1. LA CROIX DU SUD

    Amour, je t’aime ! Nuit, nuit, recouvre nous ! Tu es la nuit, Ô mon amour ; et il n’est d’étoiles que tes yeux.
    Sombre nuit, douce nuit, si chaude et pourtant si fraîche, si parfumée et pourtant si sainte, recouvre-moi, recouvre-moi !
    Que je ne sois plus ! Que je sois Tien ; que je sois Toi ; que je ne sois ni Toi ni moi; que l’amour soit dans la nuit et la nuit dans l’amour.
    N.O.X. la nuit de Pan ; et Laylah, la nuit devant Son seuil !

  2. Cher Spart,
    merci pour ton blog et tes confidences.
    Comme dit Pessoa, le chemin du serpent n’est pas rectiligne et il arrive au bout sans l’avoir en fait emprunté.
    A propos d’ophidien, et en dehors du site de lulu, est-il est possible de se procurer les Oraisons du Serpent sur papier?
    J’aimerai travailler ce sujet dans une prochaine planche…quand mon tour viendra!!!
    Je ne suis qu’un petit compagnon…
    En attendant je vais prendre des vacances.
    Fraternellement (quand même),
    Laurent
    PS: si ça t’interesse, les éditions Actes Sud publient à la rentrée un livre de Rezvani dont le titre est:
    "Le magicien, ou l’ultime voyage initiatique". Un roman, sans doute?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :