Hey Spart t’es devenu un bouffeur de franmacs ou quoi ?

Suite à mes derniers posts sur ce blog, la question posée par certaines personnes qui me connaissent est : « Mais, tu deviens un acteur de la scène anti-maçonnique. » On me reproche donc de participer au fantasme du complot maçonnique en répercutant des informations me concernant. Je ne crois pas au complot maçonnique contre moi, ou contre qui que ce soit, mais je crois au complot des esprits malins, des êtres suffisants et malveillants, je crois à l’union de ceux qui se mêlent de la vie d’autrui, je crois dans la possibilité que quelques individus, malheureusement membres de la Franc-maçonnerie, puissent se liguer – en pensant bien faire ou par pur désir de se faire valoir – contre une autre personne. Profitant de leurs liens particuliers, ces personnes peuvent alors distordre le cheminement normal de la justice des hommes, ils peuvent participer à un lynchage en offrant leurs bons services – par pure attitude fraternelle – afin d’aider à ce qu’elles pensent être juste, et cela sans même connaître les faits.

La Franc-maçonnerie représentera toujours quelque chose d’important dans mon parcours personnel et je respecte énormément nombres de Frères et de Soeurs rencontrés en loge ou virtuellement sur l’internet. Je respecte les préceptes maçonniques – même si je les appliquerai toujours mal selon certains – et je pense que cette fraternité que la franc-maçonnerie développe est un ciment pour l’humain, un ferment pour la conscience et une belle preuve de notre humanité partagée. Malheureusement, je ne suis pas et ne veux devenir aveugle. En loge, par discussion, par les faits mêmes j’ai pu me rendre compte que des « frères » ou des « soeurs » utilisaient la franc-maçonnerie dans un but personnel, comme arme ou comme outil métallique dans leur vie « profane ». La fraternité excuse souvent beaucoup de choses…

Alors, me demande-t-on également : « es-tu sûr que des franc-maçons utilisent leur réseau afin d’épauler ton ex-femme dans cette histoire ? » Que puis-je répondre d’autre que ce que des amis, des Frères, mon rapporté comme éléments d’une collusion de frères et de soeurs dans le procès qui m’oppose à mon ex-femme ? Ce n’est pas un complot concerté comme je l’ai dit mais une union d’amitiés particulières visant à aider mon ex-femme à obtenir de la justice belge que je ne puisse plus voir mes enfants. Cette aide va des simples conseils juridiques aux mises en contact de certaines personnes proches de l’affaire. On donne un coup de pouce, on obtient de certains rouages qu’ils fonctionnent mieux, plus vite, et aveuglément selon le but recherché. Alors, la Franc-maçonnerie peut-elle être accusée d’autre chose que de permettre à ses membres d’utiliser leurs liens dans des affaires profanes ? Non, du moins c’est mon point de vue.

En outre, je stigmatise peut-être durement la franc-maçonnerie, ou du moins certains franc-maçons, mais ceux-ci ne me stigmatisent-ils pas en jugeant de ma qualité par mes écrits ? Ne se sont-ils pas arrogés le droit d’intervenir dans mon divorce, de fouiller ma vie, … ?

Enfin, il m’importe peu que ceux qui doivent juger de la possibilité de me retirer mes enfants soient franc-maçons ou non. A partir du moment où ils agissent librement et qu’ils n’appliquent pas l’iniquité en me refusant mes enfants sur base que ce que j’écris, ce que je lis, ce que je vis, ne correspond pas à leur vision d’une société parfaite.

Une société a-t-elle le droit de retirer ses enfants à un homme qui a le mauvais goût d’aimer la spiritualité et de ne pas le cacher. Une société qui juge ainsi ce qu’elle ne connaît pas agit comme l’Inquisition et il faudrait espérer qu’ils ne rallumeront pas les bûchers d’antant…

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

3 commentaires

  1. A la base c’est un conflit entre deux personnes et une lutte pour les droits des parents.

    Si il y a un caillou à jeter c’est dans le grand déballage qu’est la justice avec ses remous de boue et les méthodes utilisées.

    Par contre j’ai vu recemment un reportage sur la franc-maçonnerie et j’en tire quelques constats et remarques:

    – L’âge des membres qui laisserait à penser que la fm est une maison de retraite.
    – Le traitement et le rôle des femmes qui laisse à désirer.

    Ce n’est pas forcément préjudiciable mais celà remis dans leur contexte sachant qu’ils visent à faire évoluer les sociétés, c’est assez spécial.
    D’ailleurs en regardant leurs interventions dans le monde on pourrait se poser certaines questions, ne sont-ce pas finallement que des interventions d’interets, meme idéalistes.

    Mais j’ai surtout remarquer cet esprit de justice et d’idéal, totalement en contraste avec tes problèmes
    c’est vertigineux, c’est comme si un pompier venait se plaindre de collègues pyromanes.

    Alors je connais pas la fm, je ne suis ni franc ni maçon, mais là les fm s’ils viennent ici et lisent, concertez vous et agissez, sortez du moule, retrouvez les formes, il y a là une action à mener, un athanor à portée.

    +

  2. Ammarcus, merci de cette remarque qui est en fait l’objet de mon post.

    Dans la tourmente qui est la mienne actuellement, il semble que je mélange parfois mes reproches vis-à-vis de la FM dans son rôle lors de mon divorce, et dans son rôle connexe dans ma séparation d’avec mes enfants, et mon passage en "justice" concernant mes enfants.

    Je suis outré de la position de la justice face à ce qui j’écris et l’amalgame facile qui est alors réalisé entre mon "personnage" sur l’internet, mon rôle et mon engagement dans diverses sociétés "secrètes" et mon rôle de père. La société semble vouloir pénaliser ce que je fais en me séparant de mes enfants. C’est de la censure détournée, une négation à ma prétention à l’art (même pornocrate comme le mien), une prise de position négative par rapport aux sciences dites "occultes".

    La FM ne joue pas dans cette problématique du moins je ne le pense pas, même si les rumeurs disent le contraire.

    Je voulais mettre une forme de bémol à l’ensemble de mes interventions, mais cela restera inutile car dès que l’on ose associer les franc-maçons à des agissements contraires à la "morale", on se retrouve devant un mur de leur part. Il leur semble impossible que des membres de leurs ordres puissent mal se conduire et même lorsque cela est indéniable on minimise ou, pire, l’on cherche à ressortir les accusations de fauteurs de fantasmes au complot maçonnique. Je ne crois pas aux complots, et encore moins à ceux qui seraient maçonniques, mais je crois à la possibilité d’imperfection de l’être humain.

  3. Sur un plan moral celà regarde chaque individu c’est sûr, et en dehors de la justice des hommes te faire subir un procès maçonnique ne se justifie pas, si des personnes (imparfaites bon ça c’est relativement omniprésent en même temp rien d’anormal) mal intentionnées ont réellement agis à travers la justice publique ce sont elles qui portent préjudice à la franc-maçonnerie même et donc doivent en répondre à mon avis, inutile de lancer un contrat sur leurs têtes, mais quand même pour une franc-maçonnerie censée soucieuse de transparence c’est très limité.

    Pour la justice au vu de l’actualité belge, il y a de véritables vilains chats à fouetter, c’est d’une autre importance.

    +

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :