Quand les Aigles attaquent…

Cher Maître,

J’accuse bonne réception de votre courrier contenant les pièces supplémentaires soumises par Maître XXX.

Je m’attendais bien à la production par mon ex-épouse de ce genre de documents.

Mes remarques et commentaires :

– Pièce n° 6 : il s’agit du document émanant de l’O.T.O. dont je vous avais parlé et qui m’avait été envoyé en 1999 par le grand trésorier Bill Heidricks et me conférant les grades dits de Minerval et I° (« homme de la terre » si mes souvenirs sont bons). Ce document m’avait été envoyé comme à d’autres. Je pense que l’OTO manque de membres (ils sont moins de 3000 dans le monde) et qu’il est bon de mettre des noms dans des listes pour faire « publicité ». Mon ex-épouse n’en ignorait d’ailleurs rien puisque, pour rappel, ce document date de 1999 (et mon ex-épouse n’aurait découvert mon implication qu’en 2003 ?)…

– Pièce n°7 : il s’agit d’un échange de courrier – courrier personnel que je pensais protégé par la constitution d’ailleurs – entre moi et Matthieu Léon (de son vrai nom Matthieu Frécon) qui a été l’animateur de l’Oasis sous les Etoiles (OTO français) jusqu’en 2000. J’avais proposé alors d’héberger le site de sa maison d’édition Gouttelettes de Rosée en échange de livres qu’il publiait – forme de troc en somme. Les remarques soulignées sont totalement sorties du contexte de la discussion. Je pense néanmoins qu’il est bon, en tant que père, de se poser la question de connaître les implications d’aider à mettre au monde un vie, la vie de son enfant. En outre je dis que je me considère comme un monstre car cela est effrayant de savoir qu’en donnant la vie, on offre aussi, et de manière inéluctable, la mort (l’immortalité n’étant pas, à ma connaissance, scientifiquement prouvée ou accessible).

– Pièce n° 8 : le site Réseau Voltaire (dont j’ai été un membre durant un temps et dont le lien vers le site est toujours présent sur la page d’accueil de http://www.morgane.org/) est animé par Thierry Meyssan, celui-là même qui nie les événements terroristes du 11 septembre 2001 et qui fut le risée de la France, voire de l’Europe, avec ses deux livres (dont les titres m’échappent). Je ne peux, bien sûr me porter garant de l’intégrité d’une société comme l’OTO dont je n’ai rien à faire, mais il est douteux que celle-ci ait jamais un jour pratiqué collectivement des viols d’enfants. A titre particulier, à nouveau, je ne peux connaître tous les membres actuels et trépassés de l’OTO, et je ne puis que diriger la police et la justice vers les autorités compétentes qui doivent en avoir gardé traces. Toutefois, les personnes que je connais et faisant partie de l’OTO, en fait trois personnes uniquement (Philippe Pissier, Matthieu Frécon et un autre dont j’ai aujourd’hui oublié le nom) ont des enfants eux-mêmes et seraient les premiers à lutter contre toute forme de pédophilie ou même de viol sur adulte non consentant !

– Pièce n° 10 : je vois mal comment on peut associer un individu à un groupe particulier au vu et à la lecture des mes sites : – http://www.ezooccult.net/ – http://kabbale.hermesia.org/ – http://www.morgane.org/ – http://www.esoforums.com/blog/ – http://webzine.hermesia.org/ – http://www.etoilesperdues.net/ – et dernier en date : http://www.heliogabale.org/ Je vous invite d’ailleurs à aller lire les textes qui s’y trouvent.

L’éclectisme y est de rigueur puisque l’on y trouve de tout : de la Franc-Maçonnerie à la Magie du Chaos, en passant par la Kabbale, l’Astrologie, l’Alchimie, le Martinisme, la Gnose, le Reïki, le Chamanisme, la Religion, la Spiritualité, l’Hermétisme et l’Occultisme enfin. Thelema et la Magick de Crowley, marques déposées de l’OTO, s’y retrouvent comme de bien entendu (on y trouve même mes traductions des rituels secrets – ou censés l’être – de grades et de cérémonies).

J’en profite d’ailleurs ici pour soulever la question de mes diverses appartenances. Je vous ait dit, sous le sceau du secret professionnel, que je fais partie de la Franc-Maçonnerie, membre de l’Atelier 1339 « Arc-en-Ciel » à l’Orient de Liège, Fédération belge de l’Ordre Mixte International le « Droit Humain », même si j’ai cessé toutes activités officielles depuis mi-2004. Il est bien évident que je suis ce que l’on pourrait appeler un « ésotériste » ou un « hermétiste », mes centres d’intérêts étant dirigés vers la spiritualité sous ses diverses formes. En ce sens, je me suis affilié, et suis affilié, à divers groupes dont : le Martinisme, le Martinézisme, l’Eglise Gnostique, la Charbonnerie initiatique, … Chacun de ces groupes étant bien loin des accusations de « luciférisme » que je rejette comme insultantes et diffamatoires. Mes conceptions spirituelles et philosophiques me poussent vers l’humain et l’amélioration de son cadre de vie. Jamais je ne me suis affilié ou ne pourrais m’affilier à des groupes haineux, sectaires et matérialistes comme le satanisme ou le luciférisme. La lecture de mes sites devrait aider à le comprendre.

Maintenant, je pense qu’il est bon également de mettre en lumière les textes personnels que l’on peut lire sur le net et ailleurs et signés « Spartakus FreeMann ». J’aime l’écriture, même si je suis piètre écrivain, j’aime sortir le douleur qui est en moi par la voie de l’écrit. C’est ainsi, d’autres utiliseraient l’alcool ou la drogue, ou le football, moi c’est l’écriture. J’aime appliquer ce que l’on appelle « la bio-fiction », prenant des faits réels de ma vie et les mêlant à la fantaisie du moment afin de mettre sur papier mes « morceaux de souffrances » (abus sexuels lors de mon enfances, mon divorce, la perte de mes enfants, la mort de mon père ou d’un ami). Je suis libre lorsque j’écris ainsi de me mettre en scène comme bon me semble, et je suis effaré que mon ex-épouse, ayant vécu 13 ans à mes côtés, ne le comprenne pas. Mais je pense qu’elle me connaît, au contraire, mais cherche à transformer en bouse tout ce qui vient de moi afin de me séparer de mes enfants.

– Pièce n° 12 : je suis, comme je l’ai dit plus haut, « consacré » au sein de l’Eglise Gnostique Apostolique, mais aussi de l’Eglise Vieille Catholique. Cette « église » est issue de la filiation apostolique (dérivant donc en droite ligne des « apôtres » du Christ) et donc chrétienne en essence, mais gnostique et libre dans son fonctionnement. Je vois presque mal comment on pourrait m’associer, moi qui suis décrit comme un sectaire luciférien adorateur du diable, à des groupes licencieux et contraires à la philosophie chrétienne. A présent, et plus sérieusement, cette « église » est issue des mouvements martinistes-franc-maçonniques du XIXe siècle. Il relève plus du « titre initiatique » que d’une véritable mission pastorale.

– Pièce n° 13 : Comme expliqué plus haut ce texte marquait une extériorisation de la douleur de mon passage en hôpital psychiatrique pour soigner ma dépression. J’avoue que sorti, à nouveau, de son contexte, ce texte me dépeint comme un malade mental bon pour un enfermement immédiat… Je rappelle que février 2004, date de son écriture, marque ma sortir de l’HP, et à nouveau que l’écriture de ce texte a agit comme forme de matérialisation de ce que j’y ait souffert.

Je ne pense pas que le juge appréciera ces éléments de la même manière, je m’attends donc à être jugé sur mes « croyances » (mais lesquelles ?) et les apparences des pièces fournies par mon ex-épouse.

C’est sans doute dommage de priver un père de ses enfants sur base de ses goûts philosophiques. Priverait-on un fan de foot de ses enfants ? non, mais les fantasmes qui tournent autour des philosophies occultes font peur – parfois avec raison dans le cas des sectes et du satanisme – et je subirai donc le jugement de ce qui constitue une partie de ma vie. Devrais-je ajouter qu’en outre de tout cela, j’ai été le père qui a demandé à son ex-épouse que ses enfants soient adoptés par la Maison de la Laïcité de Liège, dans le cadre d’une cérémonie de parrainage laïc ? Devrais-je ajouter que j’ai été un membre cotisant et un sympathisant de l’Action laïque ? Mais je suis complexe, difficilement classable dans les armoires de la société, et je devrai sans doute le payer de la séparation de mes enfants. Enfants qui ne méritent pas de souffrir de l’éloignement, enfants que je n’ai jamais tenté, et que je ne tenterais jamais de soumettre aux systèmes de croyances (fussent-ils les miens), enfants qui sont mes Etoiles et perles de ma vie et dont la vie, la santé et le bonheur sont tout pour moi. Un juge le comprendra-t-il ? Je l’espère, mais j’en doute…

Sincères salutations.

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :