Rituel à Ganesh

Rituel à Ganesh du 1er juillet 2008. Compte-rendu de Spartakus

Avec Zatzol, nous avons décidé de commencer la soirée par un soin reïki à distance. Celui-ci ne fait pas véritablement partie du rituel proprement dit, mais il nous semblait opportun de nettoyer un peu les çakras avant de commencer afin de faciliter la circulation des énergies.

Vers 20h45, nous avons pratiqué un soin à distance simultané. Le reïki pulsait bien, sensation de picotements dans les mains, grande douceur.

Un peu plus tard, nous avons commencé le rituel à Ganesh. J’ai décidé de faire très dépouillé : un bol d’eau, deux bougies, un bâtonnet d’encens. J’ai ouvert par l’adoration suivante :

Puissions-nous rendre hommage à Ganapati, Le Protecteur des gens nobles de coeur, Le Meilleur des poètes, Le Plus Vénérable, Le Plus Grand des Maîtres et le Trésor de toute connaissance. Ô Ganapati ! Nous Te prions de nous écouter et de prendre place dans notre coeur.

Ensuite, j’ai allumé l’encens tout en récitant la prière de dédication :

Ô Seigneur ! Voici de l’encens fait d’herbes aux douces odeurs. Il est destiné aux Deva. Je Te prie de l’accepter.

Et ensuite :

Ô Seigneur, Tu es non-né, sans-forme et absolu; Tu es au-delà de la félicité de la félicité elle-même, l’Unique et l’Infini. Tu es le Suprême, sans attributs, ni différenciation ni désir. En vérité Seigneur, Tu es le Suprême Brahman. A Toi, Ô Seigneur, nous offrons notre adoration.

Ta nature est au-delà des attributs. Tu es la personnification de l’intelligence et de la félicité, l’Esprit resplendissant, le terme de la connaissance. Tu es l’Objet de la méditation pour les sages, sans-forme et omniprésent comme l’éther. Tu es le Seigneur Suprême, le Suprême Brahman. A Toi, Ô Seigneur, nous offrons notre adoration.

Tu es la Cause du monde, la connaissance première, l’origine des dieux, l’origine de la félicité, le Seigneur des Gunas, le Seigneur de tous les êtres célestes. Tu emplis tout l’univers et Tu es vénéré de tous. Tu es le dieu des dieux. A Toi, Ô Seigneur, nous offrons notre adoration.

Salutations au Seigneur Suprême Ganesha ! Tu es Brahman. Tu accordes tous les pouvoirs. Ô Vighnesha qui écarte tous les obstacles, salutations ! Salutations !
J’ai enchaîné alors par le mantra : OM GAM Ganapataye namaha, entrecoupé de GAM GAM GAM. Le tout pendant 15 à 20 minutes.

Tout de suite, d’étranges sensations ont commencé à parcourir mon corps, des picotements, comme des fourmis marchant sur mon dos, mes bras et ma nuque. Une impression de danger « diffus » imprègne la pièce, pas un danger mortel, mais une impression de grande force irrépressible. Il n’y a aucune expression particulière de la présence, en dehors de ça. Je peux juste entrevoir Ganesh dansant au milieu d’une bataille. Une grande joie, une force absolue, une forme d’équilibre dans la destruction.

Une brève interruption vers 21.40 pendant laquelle on échange nos impressions avec Zatzol.

La seconde partie est constituée presque exclusivement de GAM GAM GAM. La sensation qu’un insecte me grimpe le long du dos. De la chaleur dans les mains. À un moment, je me suis arrêté et j’ai entendu en moi une question : « Pourquoi ? ». J’ai répondu spontanément : « Pour ôter tout obstacle ». Réponse toute aussi brève : « Il n’y a pas d’obstacle ! ».

Ganesh a alors coupé abruptement. J’ai laissé se terminer l’encens avant d’éteindre les bougies.

Le rituel a été clôturé à 22h05.

Ganesha
Ganesha
Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :