Compte Rendu

Rituel commun à Kali et à Dionysos du samedi 31 mai 2008. Compte-rendu de Spartakus

Vers 20.00, préparation des éléments du rituel, de l’autel. On revoit brièvement les modalités du rituel commun avec Zatzol sur MSN.

Lancement de diverses musiques pour l’atmosphère : American Prayer de Jim Morisson, Ravi Shankar et Lakmi Shankar.

Ouverture à 20.25 par l’Offrande à Dionysos, purification de l’autel, allumage des bougies.

Autel de Spartakus
Autel de Spartakus

La connexion avec le Dieu se fait directement. J’ai demandé de voir son aspect « sage » et il me l’offre. Lancement de la « Croisade Spirituelle » de Makak. Méditation. Pour la première fois le Dieu m’offre le plaisir de courir chasser le chevreau avec les Ménades. Course folle dans les hautes herbes, cris, chants, tambours dans le lointain, nuit sans lune. La proie est dépecée vivante, je me roule dans la chaleur de l’animal, course poursuite, jeux, baisers, amour, danse.

Pulsion de me lever et de danser autour de l’autel. Chaleur dans tout le corps, le reïki se réveille et crache dans tous les sens.

Banquet dédié au Dieu. Vin au gingembre, viande crue, raisins.

Danse à nouveau avec le verre de vin porté en procession autour de l’autel. J’entends le morceau instrumental éructer des « IO EVOHÉ Dionysos ! », très clairement.

Je remercie le Dieu de sa présence. Et je brûle le papier sur lequel est écrit le rituel. Les cendres sont jetées dans le bol contenant l’eau de purification.

Pause de quelques minutes. La chaleur dans le corps est intense. Les mains sont brûlantes.

Maha Kali de Dissection comme introduction au rituel de Kali.

J’ouvre pas des séries de « Om Maha Kali Jay ! » pendant quelques minutes.

J’ai l’impression que l’on oblige mon dos à se redresser et à se mettre dans une position correcte.

Séries de « Ma go ma, jay kali, jay kali, kali, kali, kali, kali ! » entrecoupées de séries de « Krim Krim Krim ».

J’ai la vision de la Déesse, souriante, bénéfique. Je sens que je dois courber la tête en signe de respect. Les mantras « Om Maha Kali Jay » se transforment et deviennent un chant.

Je ressens le besoin de danser en l’honneur de Kali. Autour de l’autel tout en continuant les « Ma go Ma », je danse avec la nette impression d’avoir quatre ou huit bras.

Visions de la Déesse et du Dieu qui dansent ensemble. « Dionysos est Shiva ! », vision intime très nette, pas une idée mentale, pas une « connaissance extérieure », la sensation de redécouvrir en moi une vérité.

Quelques séries de mantras en lotus, puis à nouveau l’impulsion de danser.

Je prends mon tambourin et je commence à danser devant l’autel en tapant la mesure avec le tambourin.

Je clôture ensuite par quelques mantras à Kali et un remerciement.

On fait un petit debriefing avec Zatzol sur MSN. Musique de chants hindous. La descente commence et l’alcool commence à faire son effet. Quelques moments de danses.

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :