Il t’avais dit qu’il y aurait du spectacle…

… et on fait tout pour.

Je ne sais si ce sont les relectures aléatoires, nocturnes & sauvages des « Lettres à Lilith » de Phil ou bien la photo d’elle au-dessus de mon lit, mais l’idée est née dans mon esprit de construire une page pour Diana. Oeuvre un peu exécrable pour quelqu’un qui ne l’a jamais connue, mais Phil avait dit qu’il y aurait du spectacle, alors go for it !

« Quelque chose est là qui veille sur moi. Comme si, la nuit, on m’aiguillait. On me permet encore, en raison de la souffrance, intense comme tu l’aimais, quelques pensées errantes – mais ça ne va pas durer. Je le sais. Pour ne pas démériter de l’amour que je Te porte, je dois quitter ma pseudo-liberté et anéantir tous mes masques. Plus une seule pensée qui ne soit en phase avec ce à quoi je ne parvient pas à donner de nom. Sinon… c’est comme un dressage, ma toute belle. Ah, je vois que ça commence à T’intéresser!

Je suis visiblement arrivé au point voulu« .

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :