Nouvel an 2008

Encore un an de passé comme dirait l’autre.

Ô nuit qui m’a guidé Ô nuit plus belle que l’aurore Ô nuit qui as uni l’ami avec l’aimée l’aimée en l’ami transformée

Saint Jean de la Croix

Certains me demandent pourquoi je suis si taiseux en ce moment. Peut-être simplement qu’il n’y a rien à dire. Tout simplement. Le fin 2007 aura été assez dure et je suis content que cela se termine. Les années impaires sont toujours assez difficiles pour moi, allez savoir pourquoi. Un ésotéreux finira bien par trouver une explication tout aussi mystérieuse que fumeuse à cet état de fait.

Cependant, ces moments de repos m’ont permis de faire la rencontre (virtuelle) d’une personne rare : Melmothia. Une écriture fine et légère mais acerbe; un franc parlé qui n’a d’égal que sa simplicité. Je fais rarement des compliments. Faut en profiter 🙂 Mais je vous conseille la visite de son site, juste pour y goûter les bons mots et l’érudition.

Cette fin d’année 2007 voit aussi un retour sur Parano. Pourquoi ? Sans aucune raison précise, sauf peut-être retrouver des connaissances avalées par cette machine infernale.

Mais bon, je vous souhaite une année 2008 vibrante de rêves et de délice, d’amour et de joie.

Spart.

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail
Spartakus Freemann

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :